Chapitre 2

 

Les fonctions de la famille

 

INTRODUCTION

Nous avons donc constaté que la famille n’est pas véritablement en crise car elle remplit toujours des fonctions indispensables au bon fonctionnement de la société. Ainsi nous verrons qu’elle est une instance de socialisation et un lieu de production, de consommation et d’échanges.

 

I) La famille : Une instance de socialisation, facteur d’intégration

A) Un lieu de socialisation

1) Définition

* doc.1 p34, Le processus de socialisation

 

2) La socialisation différentielle

* doc.4 p36, Le deuxième sexe

*Synthèse :

La famille est donc un agent essentiel de la socialisation. Lors de ce processus les enfants intériorisent de façon personnelle les normes et les valeurs de la société. L’existence d’une marge de liberté dans l’interprétation des normes et valeurs montre que l’enfant n’est pas passif lors de la socialisation. Grâce à cette socialisation, les individus ont un comportement en adéquation avec ce que la société attend d’eux. Ainsi une fille aura des comportements différents d’un garçon. Cela est du à la socialisation différentielle.

La socialisation a un rôle essentiel dans la société puisqu’elle permet, en intégrant les individus, de conserver une certaine cohésion sociale. Enfin, si la famille est l’instance essentielle de la socialisation, d’autres agents y participent : L’école, le groupe de pairs (= les amis) et les médias.

Notions à connaître : socialisation, norme, valeur

 

 

B) Une tendance à la reproduction sociale

* doc.5 p 37, De la socialisation à la reproduction sociale

* Synthèse :

Nous avons donc a constaté que la socialisation engendrait une certaine reproduction sociale. La reproduction sociale est le phénomène par lequel la société maintient les postions et les structures sociales d’une génération à l’autre. Ce phénomène de reproduction sociale est notamment renforcé par le phénomène d’homogamie. En fait, les individus ont tendance à se marier avec des personnes de leur propre catégorie sociale : Qui se ressemble socialement et professionnellement s’assemble. Ainsi, malgré le mariage d’amour, l’homogamie persiste. Trois raisons peuvent expliquer l’homogamie :

-Le facteur probabiliste : Les individus ont simplement plus de chance de se marier avec les personnes qu’ils rencontrent le plus souvent : école, usine, loisir…

-Le facteur psychologique : Les individus apprécient la similitude des goûts.

-L’interprétation économique : Le mariage est un moyen de conserver ou d’augmenter les capitaux matériels et symboliques (=la richesse familiale)

Notions à connaître : Reproduction sociale, homogamie, hétérogamie

 

 

 

II) La famille : un lieu de production, de consommation et d’échange

A) Un lieu de production et de consommation

1) Une fonction de production surtout domestique

* doc.11 p40, La famille et l’activité économique

* doc.13 p41, Le travail et la production domestique

 

2) Une fonction de consommation par l’achat de biens et services

* doc.14 p41, L’équipement des ménages

* doc.15 p41, La consommation des familles

*Synthèse du A :

La famille a connu une évolution de ses fonctions économiques (production et consommation). Jusqu’au XVI siècle, les fonctions de production et de consommation étaient étroitement liées : On consommait ce que l’on produisait (=autoconsommation). Désormais, la production et la consommation sont dissociées. La fonction de production de la famille se réduit ainsi aujourd’hui à la production domestique. La consommation est alors devenue la principale fonction économique de la famille. Elle a pour but de satisfaire les besoins de ses membres qui sont de plus en plus nombreux (les familles sont de mieux en mieux équipées). Chaque membre de la famille participe à cette fonction. Ainsi aujourd’hui les enfants ont une certaine influence sur la consommation des parents.

 

B). Un lieu d’échanges matériels et affectifs

* doc.18 p44, Le resserrement des liens affectifs dans la famille

* doc.19 p44, La solidarité familiale intergénérationnelle

*Synthèse :

Depuis le XVIII les parents investissent beaucoup affectivement dans leurs enfants ; d’une manière générale la famille exerce une fonction d’affection et d’attachement de première importance. La famille assure également une fonction de solidarité, notamment intergénérationnelle. Elle se manifeste par l’échange de services ou des dons d’argents entre les membres de la famille. C’est notamment la génération intermédiaire (49-53 ans) qui fournit le plus d’aide. En effet, elle aide beaucoup les jeunes en cours de constitution de leur propre famille mais aussi ses propres parents. C’est la génération la plus sollicitée. Enfin la famille assume une fonction de transmission d’un patrimoine matériel sous la forme de dons ou d’héritage.

 

CONCLUSION

 

 

 

 

                        Production                     Consommation                      Transmission d’un capital

                                                                                                                                 (héritage)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


                        Solidarité                                                                            Socialisation

(affection, dons d’argent, échanges de services)